mardi 26 mars 2013

Élèves en difficulté: la CAQ vote pour «plus d'autonomie aux écoles»

"Les caquistes ont voté, non sans débat, pour que les directeurs d'école choisissent eux-mêmes les professeurs et le personnel s'occupant des élèves en difficulté. La majorité des délégués n'ont pas retenu les arguments d'objecteurs qui trouvaient que la formule, telle qu'énoncée, peut provoquer plus de problèmes qu'elle n'en résout. Jean-François Roberge, candidat malheureux dans Vachon à l'élection du 4 septembre et ex-président de l'Association des jeunes enseignants du Québec, a voulu mettre en garde les militants contre ce qu'il considère être «une boîte de Pandore». Il y aura autant de conventions collectives à gérer que d'écoles, a-t-il évoqué. Le procédé risque «de précariser [davantage] l'emploi» et «d'instaurer» une dynamique, opposant dans chaque établissement des «patrons» à des employés, a-t-il dit en substance." Suite de l'article de Michel Corbeil du Soleil. Voir le commentaire du professeur masqué.

Aucun commentaire: