dimanche 3 mars 2013

Hockey et danse contre le décrochage scolaire

"Après avoir mis sur pied un programme académique avec concentration hockey pour contrer le décrochage scolaire, l'école primaire de La Farandole, dans l'arrondissement de Beauport, ajoute un nouveau programme destiné davantage aux filles." Suite de la nouvelle de Radio-Canada.

1 commentaire:

Mia a dit…

Je suis très heureuse de constater que nous mettons en place dans les écoles des programmes permettant de motiver les jeunes à aller à l’école. En effet, comme on le constate, les élèves se sentent davantage motivés à l’école, car ils doivent obtenir de bons résultats afin de poursuivre leur sport. Cela les amène à se surpasser et à mettre davantage d’efforts, car les temps libres sont moindres étant donné qu’ils passent 150 heures dans leur cour de hockey ou de danse. Les résultats démontrent bien que les élèves améliorent leurs notes scolaires, ce qui est très positif. En effet, cela permet d’aller motiver le plus grand nombre d’élèves possibles à rester sur les bancs d’école.

Je crois fortement que ces programmes devraient être offerts dans plusieurs écoles du Québec. Cela permettrait aux élèves de développer des compétences dans un sport tout en développant leur persévérance. En tant qu’enseignante, je pense que nous devons du mieux que nous le pouvons susciter l’intérêt des élèves dans toutes nos activités. Nous devons les amener à se surpasser et à développer leur persévérance. Mais dans les faits, cela n’est pas toujours possible. Je crois donc que le recours à des programmes sportifs nous permettrait d’aller chercher ces élèves qui ont un grand besoin de bouger et de dépenser leur énergie. En effet, ayant un frère qui était dans un programme de sport lors de ces études au secondaire, j’ai pu percevoir les bienfaits. Il n’avait jamais le goût d’aller à l’école et n’avait pas de très bons résultats. Mais lors de son entrée dans un programme de hockey, sa motivation pour l’école a augmenté ainsi que ses notes scolaires.

Bref, je crois qu’il est très bénéfique d’aller motiver les filles autant que les garçons par la pratique d’un sport suscitant leur intérêt et leur persévérance.