lundi 18 mars 2013

La gonorrhée incurable bientôt au Québec

"Depuis janvier 2012, les médecins du Québec doublent les doses d'antibiotiques qu'ils prescrivent pour combattre la gonorrhée. «C'est parce qu'il y a eu des cas d'échec avec la dose standard», explique le Dr Pierre Côté, de la clinique médicale Quartier latin, à Montréal. Cette solution ne durera qu'un temps. Au Québec, cette infection transmise sexuellement - qu'on n'attrape donc pas à l'hôpital... - est sur le point de devenir résistante aux céphalosporines, antibiotiques utilisés pour la traiter. Déjà, des pays d'Europe, d'Asie et d'Océanie sont aux prises avec des cas de gonorrhée presque incurables, dont il faut prévenir de toute urgence la propagation, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Chez nous, «on voit apparaître des souches de gonorrhée qui ont une sensibilité réduite aux céphalosporines, confirme Brigitte Lefebvre, responsable des analyses et expertises au Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ). On s'approche du seuil où ce sera préoccupant». Aucun nouveau médicament antigonorrhée n'est en cours de développement, rapporte l'OMS." Suite de l'article de Marie Allard de La Presse.

Aucun commentaire: