dimanche 24 mars 2013

Peut-on prédire le décrochage dès le primaire ?

"Tout récemment, des chercheurs exposaient une partie des résultats d’une recherche intitulée Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ELDEQ). En reprenant certaines variables précises, on s’est attardé à voir s’il existait des facteurs permettant de prévoir, dès le primaire, quels élèves étaient plus à risque d’abandonner leurs études au secondaire. Pour contextualiser cette étude, soulignons qu’elle a recueilli des données se rapportant aux enfants québécois nés en 1997-1998. En fonction de certains critères d’exclusion pour ne retenir qu’un échantillon normalisé, c’est un peu plus de 2000 enfants qui ont été suivis annuellement entre 5 mois et 8 ans puis aux deux ans jusqu’à 12 ans, soit à la fin du primaire. En fonction de questions posées aux enfants, aux parents ainsi qu’aux enseignants, les chercheurs ont été en mesure de faire certaines corrélations en lien avec le décrochage scolaire. Il faut cependant dès maintenant reconnaître qu’il s’agit d’un phénomène extrêmement complexe alimenté par une multitude de facteurs, ce que les études ont bien mis en évidence depuis des années. Certains facteurs ressortent dans l’ELDEQ, mais ils ne sont pas les seuls à expliquer l’ampleur du problème, si ce n’est qu’ils auraient une influence plus forte." Suite du billet de Vincent Beaucher.

Aucun commentaire: