mardi 26 mars 2013

Réforme scolaire : le détournement

"Dans mon billet du 22 mars, je rapportais les principaux résultats d’une enquête montrant que les professeurs du primaire et du secondaire, qui savent sans doute un peu de quoi ils parlent puisqu’ils vivent ces réalités à longueur de journée, estimaient que la réforme pédagogique des dernières années (compétences transversales, intégration des élèves en difficulté dans les classes régulières, quasi-abolition des redoublements, bulletins modifiés, etc.) n’avait pas fonctionné. Je disais aussi que cette réforme était un détournement des visées initiales énoncées dans le rapport final des États généraux de l’Éducation. Quelques lecteurs m’ont demandé de préciser ce que j’entendais par «détournement». Alors voici, tout en m’excusant si j’ai manqué de clarté. Désolé aussi pour la longueur de ce qui suit, qui reprend des idées que j’ai déjà exposées ailleurs." Suite du billet de Joseph Facal.

Aucun commentaire: