samedi 2 mars 2013

S’adapter à une société en constante mutation

"Si les principes directeurs de la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation sont louables, tout comme les actions qui y sont associées, l’avenir de cette politique repose sur l’élargissement de ses horizons pour mieux s’adapter aux besoins d’une société en constante mutation. Tel est le principal constat que font deux experts interrogés par Le Devoir. Perspectives. Coiffée, depuis son lancement en 2002, du thème « Apprendre tout au long de la vie », cette politique était et est toujours axée autour de quatre orientations, soit assurer une formation de base aux adultes (agir en partenariat et renforcer la prévention, entre autres), maintenir et rehausser le degré de compétence des adultes (répondre aux besoins de la main-d’oeuvre et des entreprises et assurer l’adéquation entre la formation et l’emploi), valoriser les acquis et les compétences des adultes par une reconnaissance officielle et, enfin, lever les obstacles à l’accessibilité et à la persévérance. Cela dit, est-ce que ces orientations sont encore d’actualité aujourd’hui, voire demain ? Quel bilan tirons-nous de cette politique ? Doit-on ou peut-on l’améliorer ? Voilà autant de questions que Le Devoir a soumises à l’examen du professeur Paul Bélanger, directeur du Centre interdisciplinaire de recherche et développement sur l’éducation permanente (rattaché à l’Université du Québec à Montréal), ainsi qu’à Jean Bernatchez, professeur-chercheur à l’Université du Québec à Rimouski." Suite de l'article de Thierry Haroun du Devoir.

Aucun commentaire: