samedi 2 mars 2013

Troubles d'apprentissage: une scolarité semée d'embûches

"Au primaire, Derrick «faisait son temps» à l'école, selon sa propre expression. Terriblement mal dans sa peau, il obtenait à peine plus que la note de passage. Pourtant, il travaillait plus que les autres. Beaucoup plus. En quatrième année, on lui a diagnostiqué un trouble du déficit d'attention. La médication a aidé, mais n'a pas tout réglé. L'année suivante, il a appris qu'il était aussi dyslexique et dysorthographique. Un peu plus de 3 % des enfants canadiens auraient un trouble d'apprentissage, selon Statistique Canada. Certains spécialistes avancent plutôt que de 10 % à 15 % en souffriraient. Cet écart s'explique notamment par des définitions différentes des troubles d'apprentissage." Suite de l'article de Nathalie Côté de La Presse.

Aucun commentaire: