samedi 30 mars 2013

Une éducation à deux vitesses

"Peut-être êtes-vous déjà tombé sur cette publicité de La Fédération des Établissements d’Enseignement Privés, tout comme moi l’autre jour, dans le journal Métro. J’ai pris le temps de la lire. En gros, ça explique pourquoi le gouvernement doit continuer à financer le privé, et ce, pour le bien-être de la société." Suite de la lettre d'opinion de Mattis Savard-Verhoeven parue dans L'Express d'Outremont.

Aucun commentaire: