lundi 8 avril 2013

Appel à l'aide pour les centres d'éducation populaire

"Le premier ministre de l'Éducation de l'histoire du Québec, Paul Gérin-Lajoie, a appelé le gouvernement Marois à prendre le relais de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) pour financer les six centres d'éducation populaire de l'île de Montréal, menacés de fermeture. Ces institutions dispensent des cours destinées à des adultes souvent marginalisés qui auraient de la difficulté à s'intégrer dans le système formel. Elles sont logées entre les murs d'anciennes écoles primaires prêtées par la CSDM. «Le réseau public et privé (officiel) ne peut pas offrir un service aux personnes de tous âges», a affirmé l'homme de 93 ans, qui s'était déplacé pour l'occasion. «Quand les gens atteignent un âge plus ou moins avancé», le réseau officiel est plus difficile d'accès, a-t-il ajouté. La CSDM a récemment annoncé que sa situation budgétaire ne lui permettra plus de soutenir les centres d'éducation populaire après 2015." Suite de l'article de Philippe Teisceira-Lessard de La Presse.

"Vendredi matin, au Comité social Centre-Sud, rue Beaudry à Montréal. Dehors, près du stationnement, un homme tire sur sa cigarette en marmonnant sans cesse la même phrase et en se berçant dans l’espace. La détresse est installée sur ce pas de porte, mais de l’autre côté, le soutien se décline de mille et une manières. Au-dedans, ça tourbillonne. Employés, bénévoles et bénéficiaires se bousculent dans les couloirs. À la cantine, près de la friperie, dans les locaux où on offre un coup de main en cette période d’impôts, les signes d’une activité essentielle se déroulant dans ce centre d’éducation populaire se multiplient. Mais cette fébrilité communautaire, de laquelle dépendent des milliers d’abonnés aux volets dépannage et éducation, est menacée de disparition, ce pour quoi les journalistes sont conviés en ce matin de printemps gris, avec comme appât alléchant la présence d’un adepte de l’éducation au sens le plus large du terme, Paul Gérin-Lajoie, tout premier ministre de l’Éducation du Québec." Suite de l'article de Marie-Andrée Chouinard du Devoir.

Aucun commentaire: