mercredi 3 avril 2013

La réputation financière des jeunes en jeu

"Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous vous êtes assis avec vos enfants pour leur enseigner le b.a.-ba budgétaire? À moins qu'au cours d'une journée d'illumination économique, vous ayez pris la peine d'expliquer pourquoi le super-jean-à-la-mode est trop cher en faisant le parallèle avec la facture d'épicerie qui, stimulée par l'inflation et la spéculation, engraisse sans complexes en dévorant les avoirs familiaux! Il serait peut-être temps de vous y atteler parce que fiston gère probablement mal ses maigres avoirs, accumule les dettes avec son cellulaire et disposera bientôt d'une «généreuse» carte de crédit! Sa réputation financière est en jeu. Le ministère de l'Éducation avait éliminé le cours d'économie du secondaire en 2009, après l'avoir imposé pendant plus de 25 ans. Il faut croire que la décision n'était pas opportune, puisque les fonctionnaires préparent sa réintroduction. Le nouveau cours pourrait cependant n'être offert qu'en option en cinquième secondaire, à moins que la nouvelle équipe gouvernementale péquiste ne décide de l'imposer à tous les étudiants. Le Ministère ne veut cependant pas trop s'avancer sur la date du retour annoncé. «Il n'y a pas d'échéancier pour le moment», laisse tomber la responsable des relations avec la presse, Esther Chouinard." Suite de l'article de Baptiste Ricard-Châtelain du Soleil.

Aucun commentaire: