mercredi 3 avril 2013

L’illusion d’incompétence : un biais négatif lourd en conséquences

"Le sentiment de compétence personnelle est essentiel au bien-être psychologique. Or, certaines personnes, malgré des compétences manifestes et des habiletés mentales normales ou élevées, considèrent que leurs capacités d’apprendre sont limitées. Elles perçoivent leurs compétences inférieures à la réalité. Ce phénomène, appelé l’illusion d’incompétence, serait même répandu chez certains enfants d’âge scolaire et aurait un lien avec le décrochage prématuré. Lorsqu’elle était candidate au doctorat en psychologie à l’UQAM, Geneviève Marcotte a réalisé l’une des premières recherches sur le sujet au Québec auprès d’élèves de classes régulières. Frappée par l’ampleur du phénomène, elle a découvert que ces enfants ont une piètre estime d’eux-mêmes et pourraient entre autres bénéficier d’une restructuration cognitive, visant la modification des pensées négatives inadéquates en pensées aidantes afin de prévenir les «effets dévastateurs» que l’illusion d’incompétence peut provoquer." Suite du billet de Bruno Hubert du RIRE-CTREQ.

Aucun commentaire: