dimanche 21 avril 2013

L’isolement, la pire des condamnations ?

"Les données scientifiques dans divers domaines relatent l’importance de la socialisation pour les êtres humains et  les animaux. Pourtant, lorsqu’il s’agit d’un groupe ou d’un individu présentant des différences, une des solutions privilégiées est son exclusion. Le fait d’être exclu conduit souvent  à l’isolement. Est-ce la meilleure solution? Non, je ne crois pas, ni pour un individu ni pour une communauté, les conséquences étant non seulement très graves mais contraires à l’idéal du vivre-ensemble." Suite du billet du blogue Politique scolaire québécoise.

Aucun commentaire: