mardi 30 avril 2013

Maternelle à 4 ans : loin du consensus

"Le gouvernement minoritaire de Pauline Marois pourrait obtenir l’approbation des libéraux et de la CAQ pour adopter son projet d’ouvrir des classes de maternelle à plein temps à l’intention des enfants de quatre ans. «Nous sommes ouverts à la proposition de la ministre (de l’Éducation Marie Malavoy)», a déclaré hier la députée libérale de Mille-Îles, Francine Charbonneau, à l’ouverture de la commission parlementaire qui étudie le projet de loi 23 qui vise à ouvrir des classes de maternelle à plein temps à des enfants âgés de 4 ans provenant de milieux défavorisés. La députée caquiste de Montarville, Nathalie Roy, a dit elle aussi avoir un «préjugé favorable» envers l’intention du gouvernement. La ministre Malavoy a rappelé qu’elle vise particulièrement les enfants qui ne fréquentent pas les services de garde jusqu’à leur arrivée à l’école. Ces élèves présentent d’importantes lacunes, a soulevé la ministre ajoutant que plusieurs études suggèrent que la maternelle quatre ans permet le dépistage d’enfants qui présentent des difficultés d’apprentissage. Québec veut accueillir, dès septembre, 1242 enfants de quatre ans dans des classes de maternelle. La facture s’élèvera à 8,1 millions $. À terme, le gouvernement dépensera 20 millions par année pour accueillir 8 000 enfants." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

"La commission de la culture et de l'éducation se penche cette semaine sur l'idée d'offrir la maternelle aux enfants de 4 ans issus des milieux défavorisés. Les consultations publiques sur le projet de loi 23 se déroulent de lundi à jeudi." Suite du reportage de Pascal Poinlane de Radio-Canada.

Aucun commentaire: