lundi 8 avril 2013

Pour l’internationalisation du savoir québécois

"Avoir le musée du Louvre comme laboratoire pour ses travaux de recherche, surveiller de près les zones forestières de la Scandinavie, étudier la philosophie en Aix-en-Provence et à Marseille: le recteur de l’UQAM, Robert Proulx, a fait part mercredi de sa vision audacieuse de l’internationalisation des universités. En présence du ministre Duchesne, le nouveau recteur a plaidé en faveur de l’élaboration d’une stratégie de collaboration plutôt que de compétition entre les établissements universitaires. Dans un discours prononcé à la tribune du Conseil des relations internationales de Montréal, Robert Proulx a indiqué qu’un «réseau robuste basé sur la complémentarité» serait plus bénéfique aux universités et à l’accomplissement de leurs missions. Elles devraient travailler étroitement ensemble afin de rendre le savoir québécois accessible à l’ensemble du monde, a-t-il soutenu." Suite de l'article de Ewan Sauves du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: