vendredi 17 mai 2013

0,5% de la population accapare 35% des avoirs

"Les perspectives de croissance économique stable et durable seraient bien meilleures si nous ne vivions pas dans un monde où 0,5 % des plus riches accaparent 35 % des avoirs de la planète, a rappelé mercredi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde. Invitée à prononcer un discours lors d’une conférence sur la pauvreté qui se tenait à Washington, la patronne du FMI s’est inquiétée de voir se creuser sans cesse un peu plus, depuis 25 ans, le fossé entre riches et pauvres dans la plupart des pays, du Nord comme du Sud. « L’aggravation des inégalités de revenus est une préoccupation croissante des dirigeants politiques à travers le monde », note-t-elle dans le texte de son discours. « Cela n’est pas [non plus] passé inaperçu [dans la population] : le printemps arabe et le mouvement Occupy, même s’ils étaient différents, ont été, en partie, motivés par le mécontentement face à ces tendances ». Elle a cité le Canada, l’Afrique du Sud, le Royaume-Uni et les États-Unis comme des exemples de pays où le niveau « d’iniquité s’est envolé depuis 25 ans ». Aux États-Unis seulement, la part des revenus avant impôt du 1 % des plus riches a grimpé, durant le dernier quart de siècle, de 8 % à 18 % de l’ensemble des revenus." Suite de l'article de Éric Desrosiers du Devoir.

Aucun commentaire: