vendredi 17 mai 2013

CSDM : la réorganisation suscite peu d'enthousiasme

"Le projet de la Commission scolaire de Montréal de créer des «écoles intermédiaires» regroupant les élèves de la 5e année au 2e secondaire reçoit un accueil plutôt tiède à Québec. Dans le milieu, la surprise se mêle au mécontentement. «Que la CSDM, qui est aux prises avec un grand déficit, réfléchisse à différentes formules, mais en mode exploratoire, je le comprends», a déclaré la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, en précisant toutefois que Québec «n'est pas du tout en train de prendre une décision». La nouvelle a fait grand bruit dans les écoles, hier. Pour calmer le jeu, le directeur général de la CSDM, Gilles Petitclerc, a envoyé un courriel à tous les employés en début d'après-midi." Suite de l'article de Pascale Breton et ses collègues de La Presse.

"L’idée d’une vaste restructuration de l’organisation scolaire, en créant des écoles intermédiaires (middle schools), à la Commission scolaire de Montréal ne fait pas l’unanimité. Ce scénario, qui a été coulé aux médias jeudi, a suscité la grogne et l’étonnement chez les enseignants, les directeurs et les parents, qui disent n’en avoir jamais rien su. Selon des informations obtenues par La Presse, la CSDM, fortement déficitaire, envisage de créer des écoles qui regrouperaient des élèves du primaire (5e et 6e années) et du premier cycle du secondaire (1re et 2e secondaire). Dans le but de réaliser des économies et de trouver une solution au surpeuplement des écoles primaires et au sous-peuplement des écoles secondaires, cette restructuration toucherait 80 écoles, soit environ la moitié des 150 écoles de la CSDM." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

Aucun commentaire: