mardi 28 mai 2013

La pseudoscience à l’école québécoise : haut degré de compétence professionnelle ?

"Une lectrice que je remercie, m’a fait parvenir un article de Science Presse sur les pseudosciences. Un chercheur dans le cadre du Congrès de l’ACFAS a fait part des résultats de sa recherche. Il s’est intéressé à l’importance en librairie des ouvrages ésotériques comparativement aux ouvrages scientifiques. Près de 85% de l’espace serait occupé par les pseudo sciences. Or, les enseignant(es) n’échappent pas à cette tendance et  semblent également attirés par certaines approches non scientifiques. Ce choix soulève un questionnement:  est-ce qu’un enseignant(e) devrait recourir à ces méthodes?" Suite du billet de Politique scolaire québécoise.

Aucun commentaire: