jeudi 6 juin 2013

La politique gouvernementale d'éducation des adultes est à repenser

"La Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue, dont le plan d’action est expiré depuis 2007, est en révision au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Le professeur de sociologie Pierre Doray, membre du conseil supérieur de l’éducation, parle des grandes lignes qu’il espère retrouver dans cette nouvelle politique. La formation aux adultes ne se limite pas aux salles de classe d’un centre de formation ou à la formation orientée sur le monde du travail. Il faut commencer à la voir comme faisant partie intégrante de la vie quotidienne, puisque chaque occasion est bonne pour apprendre, croit Pierre Doray. « Nous devons aussi mettre de l’avant des modes de formation proches de la vie ordinaire, de la vie de tous les jours, qui permettent d’apprendre sans qu’on ait nécessairement le sentiment d’être devant une situation scolaire. L’offre scolaire et professionnelle représente un très gros morceau de l’éducation des adultes. Il faut essayer de construire une politique qui favorise et qui reconnaît d’autres types d’apprentissage. »  Il donne l’exemple d’activités d’apprentissage qui feraient la promotion de la santé ou de l’environnement. Ce mandat n’est-il pas déjà rempli par les campagnes sociétales ? « Oui, en partie, dit-il. Mais cela se passe aussi par des pratiques auprès des personnes elles-mêmes, par le développement d’activités sur un sujet précis. De telles formes d’apprentissage existent déjà, mais il faut élargir cette offre de services là. »" Suite de l'article de Sarah Poulin-Chartrand du Devoir.

Aucun commentaire: