jeudi 29 août 2013

Congés religieux en milieu scolaire : tous ne sont pas égaux

"Deux grandes commissions scolaires francophones de l'île de Montréal ont adopté, au cours des dernières années, des positions radicalement opposées en ce qui a trait aux congés religieux accordés au personnel enseignant. La commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), où le tiers du personnel est issu de l'immigration, a récemment fait retirer de la convention collective la disposition qui permettait aux employés d'obtenir des congés religieux en plus des jours fériés. «C'était devenu inéquitable», dit la présidente de la CSMB, Diane Lamarche-Venne. Au moment où cette mesure avait été négociée dans la convention collective, la CSMB recevait annuellement une dizaine de demandes de congés supplémentaires. L'an dernier, «on était rendus à 100 demandes», souligne Mme Lamarche-Venne. Désormais, les membres du personnel qui désirent prendre congé pour la fête de l'Aïd ou le Yom Kippour peuvent le faire à même leur banque personnelle de congés. «Nous vivons très bien avec la diversité chez nous. Mais on a senti une petite friction sur la question des congés religieux. On a vu que ça pouvait devenir délicat. On a eu une opportunité avec la fin de la convention. On a mis ça sur la table. L'entente a été acceptée à l'unanimité.»" Suite de L,article de Katia Gagnon de La Presse.

Aucun commentaire: