mardi 13 août 2013

L'écoute de la télévision peut nuire aux enfants

"Selon une étude dirigée par la professeure Linda Pagani de l'Université de Montréal et du Centre hospitalier universitaire pour enfants Sainte-Justine, chaque heure d'écoute quotidienne de la télévision au-delà des recommandations à l'âge de 29 mois est associée à une diminution du vocabulaire et des compétences en mathématiques, à une faible participation en classe (laquelle est largement déterminée par la capacité d'attention), à la victimisation par les pairs et aux habiletés physiques au niveau préscolaire. Selon la professeure Pagani, «c'était la première fois qu'une étude comparative de cohortes de naissance strictement contrôlée s'intéressait au lien entre le temps excessif passé devant la télévision par les tout-petits et les risques de problèmes de motricité et de difficultés psychosociales au préscolaire, comme la victimisation par les pairs. Ce lien a été établi par notre étude. Nos résultats suggèrent que les parents devraient être sensibilisés davantage à la question et devraient mieux observer les recommandations à cet égard émises par l'American Academy of Pediatrics (AAP). L'AAP recommande de ne pas exposer les enfants de moins de 2 ans à la télévision et d'en limiter l'écoute à 2 heures par jour après l'âge de 2 ans. Il apparaît que chaque heure passée devant la télévision au-delà de ces recommandations a de très graves conséquences." Suite de l'article de UdeM Nouvelles.

"La télévision affecte la capacité de représentation de l’enfant, autrement dit, altère sa faculté d’imagination. C’est ce que montre de manière évidente le pédiatre allemand Peter Winterstein, qui a étudié pendant plus de dix-sept ans les dessins de quelque mille neuf cents enfants, âgés de 5 à 6 ans. Plus les enfants passent du temps devant le poste, plus leurs dessins s’appauvrissent en détails et perdent de leur relief, quand ils ne sont pas carrément déstructurés pour les plus «téléphages». A l’issue de son enquête, Peter Winterstein n’hésite pas à comparer la nocivité de la télévision pour le développement de l’enfant à celle de la cigarette pendant la grossesse!" Suite de l'article de Sylvain Michelet de Psychologie.com. Source de la photo.

Aucun commentaire: