lundi 26 août 2013

Plaidoyer du Conseil supérieur pour un renforcement de l’enseignement de la science

"Les sciences dès les premières années du primaire? Pourquoi pas? C’est ce que soutient le Conseil supérieur de l’Éducation dans un avis publié le 22 août, qui recommande de rendre obligatoires les sciences et technologies au premier cycle du primaire, en les inscrivant à la grille-matière. «C’est sûr que ce serait intéressant que ce soit inclus dans le bloc de cours obligatoires au primaire avec minutage précis», croit Claude Lessard, président du CSE. Toutefois, il constate que ce ne sera pas chose facile, puisque les titulaires de classe au primaire sont des généralistes qui ont une certaine liberté dans l’organisation du temps.  Après les heures consacrées aux maths et au français au primaire, il ne reste que 11 par semaine pour les autres matières, soit l’anglais, l’éducation physique, la science, etc. "Il y a un manque de volonté sociale; d’un côté, on dit que les sciences c’est important, mais l’école ne suit pas", déplore Abdelkrim Hasni, qui a collaboré à l’enquête du CSE, mais qui s’exprime à titre de professeur en didactique des sciences à l’Université de Sherbrooke. Contrairement à des matières comme l’histoire ou la culture religieuse, personne ne descend dans la rue pour défendre les sciences, constate-t-il. «Ça va prendre du courage politique.»" Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

Aucun commentaire: