lundi 5 août 2013

Taxes scolaires : PLQ et CAQ en furie contre la ministre Malavoy

"À quelques semaines de la rentrée, les partis d'opposition dénoncent l'indifférence de la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, face à la hausse des taxes scolaires. Mme Malavoy «se lave les mains» de la décision de plusieurs commissions scolaires d'augmenter la charge fiscale refilée aux contribuables, s'est insurgée en entrevue lundi la porte-parole du Parti libéral en matière d'enseignement primaire et secondaire, Francine Charbonneau. D'après la députée de Mille-Îles, pas moins de sept commissions scolaires sur 10 ont accru leur compte de taxes pour compenser les compressions de 215 millions $ imposées cette année par le gouvernement Marois dans sa quête vers un retour à l'équilibre budgétaire." Suite de l'article de Martin Ouellet de la presse canadienne.

"Dans un article de La Presse Canadienne publié à quelques endroits cet après-midi – dont au Devoir, la ministre de l’Éducation, Marie Malavoy, « refuse de critiquer la décision de plusieurs commissions scolaires d’augmenter les taxes scolaires sur leur territoire ». Je comprends… ces hausses viennent directement d’une décision qu’elle a prise et dont elle ne s’est jamais cachée comme le titre cet article du Soleil publié en février dernier: «Malavoy encourage une hausse des taxes scolaires». Je comprends moins, par contre, comment elle en arrive à chiffrer, sans rire, la plupart des hausses à autour de 23 ou 25 sous du dollar d’évaluation?" Suite du billet de Mario Asselin de la CAQ.

Aucun commentaire: