mercredi 18 septembre 2013

Commissions scolaires : beaucoup d'inquiétude en région

"Les conclusions de la rencontre entre la première ministre Pauline Marois, la ministre de l'Éducation Marie Malavoy et les représentants des commissions scolaires, lundi, inquiète la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin. Le gouvernement exige que les commissions scolaires refassent leur devoir. Elles doivent trouver d'autres moyens que celui d'augmenter les taxes pour absorber la perte de revenus de 200 millions de dollars. Le président de la Commission scolaire, Charles-Henri Lecours, se dit déçu de l'attitude du gouvernement Marois qui, selon lui, ne saisit pas ce qui se passe en région.  "Ce gouvernement n'a pas comme priorité l'éducation au Québec. Il ne sait pas ce qu'il se passe dans nos petites écoles où il y a trois groupes, où c'est le prof qui répond au téléphone en cas d'urgence. Il y a peu ou pas de secrétariat. On est rendu là", déplore-t-il." Suite de la nouvelle de Radio-Canada.

Aucun commentaire: