mercredi 18 septembre 2013

Commissions scolaires : des coffres vides

"Le gouvernement Marois ne trouvera rien dans les coffres des commissions scolaires devant permettre de réduire les taxes, préviennent diverses sources dans le réseau scolaire. «Cet argent n’existe pas. S’il y en avait, on ferait le nécessaire», a dit le vice-président de l’Association des cadres scolaires, André Lachapelle. La ministre de l’Éducation, Marie Malavoy, a pourtant répété hier, à l’Assemblée nationale, que son ministère est convaincu de pouvoir trouver l’argent dans les budgets et les réserves des commissions scolaires devant permettre de réduire les taxes. Québec estime que les commissions scolaires pourraient puiser 63 millions $ dans leurs surplus accumulés «libres» qui s’élèvent à 247 millions $. La récupération qu’il serait possible de réaliser au chapitre des dépenses administratives n’a pas été chiffrée par le gouvernement, semble-t-il. La compression imposée cette année s’élève à 288 millions $, pour un total de 643,6 millions $ en trois ans. «Nous leur avons demandé de réduire leurs dépenses; elles l’ont peu fait. Nous leur avons demandé de regrouper leurs services; elles l’ont peu fait. Nous leur avons demandé de puiser dans leurs surplus; elles ne l’ont pas fait suffisamment. Nous leur disons de refaire leur travail, parce qu’il y a eu des hausses excessives aux contribuables», a répondu la ministre aux questions des partis d’opposition. Le budget des commissions scolaires a augmenté de 2,8 % cette année, a signalé Mme Malavoy." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

Aucun commentaire: