vendredi 6 septembre 2013

Compte-rendu de L’éducation, textes choisis et présentés par Normand BAILLARGEON

"Comme la métaphysique à l’époque de Kant, l’éducation semble en état de crise permanente. Le philosophe, dit Normand Baillargeon, peut prendre part à cet éternel débat «par un travail d’analyse s’inscrivant dans une perspective normative et devant conduire à la clarification des concepts mis en œuvre» (p. 9). Une critique philosophique des sciences de l’éducation est aujourd’hui plus que nécessaire, bien que pour plusieurs, la philosophie de l’éducation soit une chose inutile. L’expérience qu’a chacun de nous de l’éducation ainsi que le sens courant des mots utilisés pour en parler suffiraient pour avoir une vue claire des enjeux de cette pratique et en faire la théorie. Baillargeon souligne avec justesse que c’est là la position adoptée par certains auteurs de nombreuses disciplines scientifiques, «voire proto-scientifiques», précise-t-il, qui font désormais de l’éducation l’un de leurs objets d’étude (sociologie, économie, psychologie, sciences de l’éducation). Avec son anthologie, Baillargeon entend rappeler que l’exigence philosophique en éducation est rigoureusement incontournable." Suite du billet de François Doyon.

Aucun commentaire: