mercredi 18 septembre 2013

Écoles à l'examen : l'école hôpital

"Dans la classe de maternelle de l’enseignante en adaptation scolaire Maryse Chalifoux-Presseault, l’année scolaire est sur le point de se terminer. Ici, tout rappelle que l’on se trouve dans une école qui n’a rien en commun avec les autres: le bal des fauteuils roulants, les enfants qui portent des casques protecteurs, le débit particulier de chacun d’entre eux, une classe qui ne compte que six élèves. Bienvenue dans l’univers de l’école Victor-Doré qui accueille des enfants lourdement handicapés qui ont parfois aussi, comme dans le cas de la classe de Maryse, une déficience intellectuelle. À quelques jours de la fin du mois de juin, Anthony, Souhail et les autres élèves de Maryse se préparent pour les vacances d’été. Pour la plupart d’entre eux, cette année en maternelle était la première expérience à l’extérieur de la maison, avec ce que ça comporte d’acclimatation à toutes sortes de nouvelles réalités : le transport scolaire ( certains élèves voyagent une heure et demie matin et soir ), la vie dans un groupe, un début d’autonomie hors du cocon de la maison. Pour d’autres, c’est une seconde année passée au préscolaire. Et pour deux d’entre eux, c’est la dernière année à ce niveau, alors qu’ils se préparent à passer en première année, une grosse étape pour des élèves qui, malgré les neuf années qu’ils passeront à Victor-Doré, ne réussiront peut-être pas à compléter leur primaire. Maryse et son complice, le préposé Oumar, responsable de l’hygiène et de l’alimentation des enfants, ont passé les neuf derniers mois à stimuler, guider, entourer leurs six élèves. Cette expérience à Victor-Doré était une première pour eux aussi. Ils commencent tous les deux dans l’enseignement et, comme c’est bien souvent le lot des débutants, ils effectuaient un remplacement. Ils ne savent ni l’un ni l’autre ce qui les attend en septembre prochain. Pour toute la classe, cette fin d’année scolaire est un moment fébrile fait du plaisir des derniers jours ensemble, de l’excitation du spectacle de fin d’année, mais aussi de l’inquiétude liée à l’avenir." Émission de Radio-Québec accessible sur cette page, et source de la photo.

Aucun commentaire: