dimanche 15 septembre 2013

Enfants aussi connectés que déconnectés

"L’ère du numérique actuelle a métamorphosé le rapport que les enfants entretiennent avec la nature. En raison de l’utilisation des technologies de plus en plus tôt dans la vie des enfants, ceux-ci consacrent de moins en moins de temps aux activités extérieures. De plus en plus connectés, les enfants se déconnectent de la Terre qui les abrite. Du moins, c’est ce qui ressort de cet article s’intéressant aux effets néfastes de l’abondance des outils numériques. On y rapporte l’avis d’experts traitant du rare contact des jeunes avec la nature." Suite du billet de Brigitte Levesque du RIRE-CTREQ.

1 commentaire:

Marie-Ève Corbin a dit…

L’ère des technologies faisant en sorte que les enfants ont maintenant, plus que jamais, des loisirs qui s’organisent autour d’écrans et passent moins de temps à l’extérieur à pratiquer diverses activités physiques et à découvrir la nature, je me questionne quant à l’impact de cette nouvelle réalité sur leur développement. En effet, selon moi, il est préoccupant que la technologie entre de plus en plus tôt dans la vie des enfants puisqu’elle risque d’interférer avec les périodes sensibles du développement. Le temps que de jeunes enfants passent rivés à un écran plutôt qu’à construire un bonhomme de neige ou à capturer des insectes est du temps qui les empêche de développer leurs compétences motrices à un moment critique dans leur développement. Cela peut engendrer des retards moteurs ainsi que des retards sur le plan d’autres dimensions du développement puisque la pratique de gestes moteurs est intimement reliée au développement d’autres aptitudes chez l’enfant. Ainsi, je crois qu’on doit aider les enfants à trouver un équilibre entre technologie et activité physique en les amenant à développer davantage d’intérêts et de motivations sur la base d’activités physiques pratiquées en plein-air. Les rôles des éducateurs, des enseignants, mais aussi des parents s’avèrent considérablement importants à cet égard.