samedi 21 septembre 2013

Enseignants : après l’humanisme, le clientélisme

"Le Québec aurait-il besoin d’un autre rapport Parent? Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), et Caroline Senneville, présidente de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ), donnent leur avis. «Le rapport Parent a été le premier jalon, la pierre angulaire du système d’éducation au Québec», rappelle Caroline Senneville. Et, 50 ans après ce qu’elle estime être un « texte fondateur du Québec, au même titre que Refus global», le Québec a aujourd’hui besoin de remettre l’éducation en première page. «Lors du mouvement étudiant en 2012, il y a eu une prise de conscience collective de l’importance fondamentale de l’éducation, de l’école prématernelle à l’université, pour toute société démocratique. C’est un héritage que nous laisse le mouvement étudiant et nous l’en remercions.»  Bien conscientes du monument que le rapport Parent représente, les deux fédérations profitent de cet anniversaire pour revenir sur les oubliés en chemin, les idées mises de côté qui mériteraient, après 50 ans de parcours, de revenir au centre." Suite de l'article de Assïa Kettani du Devoir.

Aucun commentaire: