mercredi 18 septembre 2013

«J'ai été élu pour gérer une commission scolaire et quelqu'un me met les bâtons dans les roues»

"À la suite de la rencontre qui a eu lieu avec le gouvernement Marois et l'exécutif de la Fédération des commissions scolaires concernant l'augmentation de la taxe, le lundi 16 septembre, le président de la Commission scolaire des Affluents (CSA), Yves St-Denis, s'insurge du délai donné pour trouver une solution. «C'est complètement irresponsable de demander aux commissions scolaires de trouver une solution en deux semaines. Je n'en vois pas de solution, et ce n'est pas à nous de revenir là-dessus, explique M. St-Denis en entrevue avec TC Media Hebdo Rive Nord. Mme Marois doit reculer sur le fait d'avoir enlevé le crédit aux citoyens. Là, elle est “pognée”, et les citoyens sont en grogne.» Selon lui, si la commission scolaire doit rembourser les citoyens, ce sera « des chèques sans fond qu'elle fera, car il n'y a pas d'argent»." Suite de l'article de Marie-Pierre Gervais de Hebdo Rive-Nord.

Aucun commentaire: