samedi 7 septembre 2013

L'autobus scolaire

"Mardi matin, je reçois une photo via message texte. Ça vient de ma belle-soeur Isabelle. On y voit son plus vieux, Eliot, 5 ans, monter dans l’autobus scolaire, le sac à dos rouge plus gros que lui sur les épaules, le pas alerte. Il croise la conductrice et se dirige vers sa place. La photo est prise du trottoir. On sent que les portes vont bientôt se refermer. C’est la dernière image de son gars avant qu’elle ne le perde de vue. Isabelle a voulu figer le moment. Elle a pris son téléphone et clic ! L’autobus est parti. Il lui restait au moins la photo. Elle l’a tout de suite regardée, le coeur serré. Et puis elle l’a envoyée à tous ceux en mesure de partager son émotion: son mari, ses parents, la marraine et le parrain que je suis. Il n’y a pas de mot avec le message, juste la photo, mais si ma belle-soeur avait pu mettre en pièce jointe des larmes, il y en aurait sûrement. Le temps est comme les autobus, il part trop vite. Eliot est un grand, maintenant. Prendre l’autobus scolaire, c’est le début de l’indépendance. Le début du futur." Suite du billet de Stéphane Laporte de La Presse.

Aucun commentaire: