mardi 24 septembre 2013

Le MELS écarte le Comité sur les affaires religieuses

"Le gouvernement Marois a mis sur une voie de garage le Comité sur les affaires religieuses, qui a des positions allant à l'encontre de son projet de charte des valeurs québécoises. Ce comité relève de la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy. Il a pour mission de la conseiller sur toute question concernant la place de la religion à l'école, comme le prévoit la Loi sur l'instruction publique. Il est donc directement interpellé par le projet de charte du gouvernement. Mais la ministre Malavoy n'a pas jugé opportun de lui demander un avis sur ce projet. En juin, alors que la Charte était dans les cartons, les membres du Comité lui ont demandé de se pencher sur ses répercussions dans le monde scolaire. La ministre ne leur a pas répondu, ont confirmé des sources. Le Comité lui a tout de même envoyé une synthèse des études sur la laïcité scolaire qu'il a produites au cours des dernières années. Mme Malavoy n'a pas accusé réception des documents. «C'est plate et insultant: on n'a aucune oreille!" Suite de l'article de Tommy Chouinard de La Presse.

Aucun commentaire: