samedi 21 septembre 2013

«On peut parler d’une continuité», croit le ministre Duchesne

"Le rapport Parent est l’une des grandes réalisations issues de la Révolution tranquille, juge Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, qui précise que les chantiers de travail en cours émanant du Sommet sur l’enseignement supérieur s’inscrivent en droite ligne avec l’esprit et la lettre des tomes de ce rapport produit il y a un demi-siècle. «Le rapport Parent, c’est probablement la plus grande réalisation de la Révolution tranquille, avec la nationalisation de l’hydroélectricité. Écoutez, ce rapport annonçait la création du ministère de l’Éducation, puis la mise sur pied du réseau des cégeps à travers le Québec ainsi que du réseau de l’Université du Québec», note d’entrée de jeu le ministre Pierre Duchesne.  «La démocratisation de l’éducation» lui vient aussi à l’esprit quand on évoque le rapport Parent, «ce qui n’est pas peu», dit-il, d’autant «que nous étions une des sociétés qui avaient, surtout chez les francophones, un taux de scolarisation anormalement bas. Et on sait que tout progrès d’une société passe par le savoir. Et du moment qu’on peut partager ce savoir, en faire profiter le plus grand nombre, il s’ensuit indéniablement une économie plus riche et une société plus tolérante.» Ce rapport, dit-il, est un des éléments fondateurs d’un Québec qui passait à la modernité. Suite de l'article de Thierry Haroun du Devoir.

Aucun commentaire: