mercredi 25 septembre 2013

Purement dément

"Lorsque j’ai rencontré Jean-François Bouchard, le directeur de la polyvalente Henri-Bourassa, cette école de milieu très défavorisé de Montréal-Nord où le taux de décrochage a chuté de façon spectaculaire, je lui ai parlé des filles Shafia. Une de sœurs assassinées parce qu’elles ne respectaient pas assez rigoureusement le code moral archaïque de cette famille d’origine afghane est brièvement passée par cet établissement, m’a-t-il confirmé. Elle en est toutefois rapidement partie, comme c’est souvent le cas quand les familles sentent que l’école regarde leurs affaires d’un peu trop près. «Y a-t-il d’autres cas semblables, maintenant?», lui ai-je demandé.  – Oui, m’a-t-il répondu. La réponse m’a donné un frisson." Suite de la chronique de Marie-Claude Lortie de La Presse.

1 commentaire:

larm a dit…

Je ne sais pas si la Charte dont tout le monde parle est une bonne chose ou non. Mais une chose est certaine pour moi, si une famille arrive au Québec, elle doit respecter nos lois. Peu importe la religion qu’elle pratique. Il est important que la religion ne contrôle ou ne va en contre de nos lois universelles. L’égalité de tous devrait être une valeur que les nouveaux immigrants doivent connaitre, un peu comme notre histoire. Nous sommes au Québec et nous ne devrions pas accepter qu’une personne contrôle une autre seulement parce que celle-ci a l’autorité à cause de la religion qu’il pratique. En conclusion, une religion ne devrait jamais avoir plus de pouvoir sur une personne que les lois que nous avons mis en branle pour protéger les Québécois.