mercredi 23 octobre 2013

Anglais intensif : pensez aux conditions des profs, dit le syndicat

"Avant de multiplier le nombre de groupes d'anglais intensif dans les écoles de la région de Québec, il faut tenir compte de la réalité des enseignants, exhortent leurs syndicats. Ces derniers ont fortement réagi à l'article du Soleil de mardi qui révélait que les commissions scolaires étaient satisfaites des performances des élèves inscrits au programme puisqu'ils réussissaient aussi bien en mathématiques et en français, ou sinon même mieux, que leurs camarades du programme régulier. Celles-ci laissaient également entendre qu'elles comptaient augmenter leur offre et promouvoir les classes d'anglais intensif. «Les projets particuliers doivent être élaborés avec la participation des enseignants. Est-ce que l'on tient compte de leur réalité? Est-ce qu'on a évalué les besoins des enfants en difficulté?» s'interroge la présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement, Josée Scalabrini. " Suite de l'article de Annie Mathieu du Soleil.

Aucun commentaire: