jeudi 3 octobre 2013

Commissions scolaires : l'opposition tient Marois responsable

"La première ministre Pauline Marois a dû défendre sa gestion de la crise financière qui secoue les commissions scolaires, mercredi, en affrontant le tir nourri des partis d'opposition, prompts à dénoncer l'hypocrisie du gouvernement dans ce dossier." Suite de l'article de Jocelyne Richer de la presse canadienne.

"Les commissions scolaires sont prises en otage par le calendrier électoral du gouvernement Marois, critiquent les trois partis d'opposition à l'Assemblée nationale. L'équipe gouvernementale ne cherche qu'à se faire du capital politique auprès des électeurs québécois, selon eux." Suite de l'article de Jean-Marc Salvet du Soleil.

Aucun commentaire: