jeudi 3 octobre 2013

Commissions scolaires - Marois songe à abolir la taxation foncière

"Le gouvernement Marois envisage de retirer aux commissions scolaires leur pouvoir de taxation foncière, un système qu’il juge dysfonctionnel et source d’inégalités.   «On constate que le système actuel de taxation foncière est mal adapté à de l’aide [à] l’éducation», a déclaré Pauline Marois avant la période de questions à l’Assemblée nationale. La première ministre a poursuivi sur sa lancée devant les parlementaires. «La taxe foncière pour financer l’éducation a atteint ses limites. Elle crée des iniquités inacceptables. Est-ce que ça veut dire que, parce qu’on vit dans une ville dont la richesse foncière est basse, on aura moins d’éducation pour nos enfants, alors que si on est dans une ville où la richesse foncière est élevée, on aura de meilleurs services? Ça ne marche pas», croit Pauline Marois. La première ministre estime que le gouvernement libéral, en créant un système de péréquation pour les commissions scolaires en 2006, a «mis un diachylon sur un problème sans essayer de régler la source du problème»." Suite de l'article de Robert Dutrisac du Devoir.

Aucun commentaire: