mardi 22 octobre 2013

L'anglais intensif porte fruit à Québec

"Les élèves inscrits au programme d'anglais intensif à la sixième année du primaire réussissent aussi bien dans les autres matières, sinon même mieux, que leurs camarades du programme régulier, ont constaté les commissions scolaires de la région de Québec. «Ça se trouve à contredire le discours global à l'effet que cela [l'anglais intensif] nuit. Chez nous, ça ne semble pas être le cas», se réjouit le secrétaire général de la commission scolaire des Premières-Seigneuries, Jean-François Parent." Suite de l'article de Annie Mathieu du Soleil.

Aucun commentaire: