jeudi 3 octobre 2013

Les commissions scolaires déclarent la guerre

"Le gouvernement Marois forcera les commissions scolaires à baisser leurs taxes de 100 millions au cours des deux prochaines années. Or, les commissions scolaires entendent s’opposer farouchement à ce qu’elles considèrent comme de nouvelles compressions, quitte à défier la loi. C’est sur un pied de guerre que sont repartis les représentants des commissions scolaires de leur rencontre avec la première ministre, Pauline Marois, et la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Marie Malavoy. Au terme de la rencontre qui a duré environ une heure et demie en fin de journée mardi, Marie Malavoy parlait d’une « entente » avec les commissions scolaires. Mais en fait, le gouvernement Marois leur a présenté sa solution, concoctée par le secrétaire général du Conseil exécutif, Jean St-Gelais." Suite de l'article de Robert Dutrisac du Devoir.

Aucun commentaire: