mardi 1 octobre 2013

Parler de loi en classe, c’est votre droit !

"L’organisme Éducaloi propose cette année encore de nombreuses ressources pédagogiques gratuites pour mettre l’éducation juridique au menu dans les classes du Québec. L’éducation juridique permet de former des citoyens actifs, avisés et respectueux des lois et des droits de chacun. Pour soutenir les enseignants, l’organisme propose différentes idées." Suite du billet d'Audrey Miller d'Infobourg.

1 commentaire:

Akinom a dit…

Dans le passé, j’ai consulté à de nombreuses reprises le site internet d’Éducaloi (www.educaloi.qc.ca). Le site regorge de capsules de vulgarisation juridique sur des sujets variés tels le droit de la famille, le droit pénal et la protection des consommateurs. L’information qui y figure est claire et accessible. Ainsi, je me réjouis de savoir qu’Éducaloi, un organisme sans but lucratif, offre également des activités et des trousses pédagogiques destinées au milieu scolaire. En effet, je trouve dommage que trop souvent, la connaissance et la compréhension des droits soient réservées aux gens qui baignent dans le milieu juridique. Pourtant nous vivons dans une société libre et démocratique dont le principe directeur est la primauté du droit. Les lois transcendent toutes les sphères de notre société. Malgré cela, trop de gens ne connaissent pas leurs droits et sont brimés, que cela soit suite à une rupture conjugale, à un congédiement sans cause juste et suffisante ou tout simplement après l’achat d’un bien de consommation dont l’obsolescence survient de façon prématurée! Pour illustrer mes propos, il est à noter que 62% des Québécois pensent à tort que suite à une rupture entre conjoints de fait, les biens acquis par l’un ou l’autre durant la vie commune seront partagés également entre les conjoints (source : http://www.conjointsdefait.com/accueil.htm). Ainsi, il m’apparaît essentiel d’initier les élèves, et cela dès le primaire, à quelques notions de droit. Les initier, afin qu’adultes, ils aient développé le réflexe de s’informer quant à leurs droits et de les exercer lorsque nécessaire.

Je terminerai donc en disant que si certaines trousses pédagogiques d’Éducaloi sont adaptées pour le niveau primaire, je n’hésiterai pas, comme future enseignante, à les utiliser. Le Programme de formation de l’école québécoise (éducation préscolaire et enseignement primaire) prévoit comme un des domaines généraux de formation le Vivre–ensemble et la Citoyenneté, et le matériel d’Éducaloi pourrait m’être fort utile pour l’aborder!