mardi 12 novembre 2013

Commission scolaire des Phares : un taux de diplomation à la hausse

"La Commission scolaire des Phares voit le taux de diplomation et de qualification de ses élèves s’accroître. Elle se classe maintenant au 15e rang sur 72 commissions scolaires, au Québec. Le classement de la CS des Phares en ce qui a trait au taux de diplomation et de qualification après cinq ans a grimpé de 25 places. Pour la cohorte 2005, la CS des Phares se situait au 40e rang alors qu’on la retrouve au 15e rang pour la cohorte 2007. Quant au taux de diplomation des élèves après sept ans, il est passé de 70,9% pour la cohorte 2002 à 73,7% pour la cohorte 2005. Le directeur général de la Commission scolaire, Jean-François Parent, est notamment fier du taux de diplomation des garçons après sept ans, un taux qui a augmenté de près de 5%. Notons que des efforts particuliers ont été faits, au cours des dernières années, pour améliorer la réussite des garçons et le taux de lecture. Les récentes données rendues publiques par le ministère de l’Éducation indiquent également que la CS des Phares réalise des performances supérieures à la moyenne québécoise. «Il y a cependant toujours place à amélioration. Nous favorisons notamment une intervention individualisée avec l’élève et les parents lorsqu’on se rend compte, en cours d’année, qu’un élève risque de décrocher», ajoute M. Parent. À plus long terme, des élèves qui ont décroché sont incités à se diriger notamment vers la formation des adultes ou la formation professionnelle, de façon à obtenir leur diplôme." Suite de l'article de Thérèse Martin de L'Avantage.

"La Commissions scolaire des Phares a le plaisir d’annoncer deux constats intéressants à la lecture des statistiques du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) au sujet du taux de diplomation et de qualification au secondaire en 2013. Le taux de diplomation des élèves après 7 ans a augmenté pour la Commission scolaire. Il est passé de 70,9% pour la cohorte 2002 à 73,7% pour la cohorte 2005. Le taux de diplomation des garçons après 7 ans montre une amélioration appréciable : 62,3% pour la cohorte 2002 à 67% pour la cohorte 2005. Quant au taux de diplomation et de qualification après 5 ans de la cohorte de 2007 de la Commission scolaire, il a diminué de 0,2% pour se fixer à 62,9% alors qu’il était de 63,1% l’année dernière. Cette diminution est moindre que celle enregistrée pour le réseau des écoles publiques du Québec qui a connu lui une baisse de 1% à 57,3%." Suite du communiqué de presse.

Aucun commentaire: