mardi 5 novembre 2013

Décrochage scolaire : agir tôt, voir grand !

"J''ai eu l'immense plaisir aujourd'hui de m'adresser aux participants des Grandes rencontres sur la persévérance scolaire. Il s'agit d'un enjeu qui m’est particulièrement cher. C’est aussi une question cruciale pour l’avenir de notre jeunesse et du Québec en entier. Nous connaissons les nombreuses conséquences néfastes du décrochage scolaire. À la lumière des défis que le futur nous réserve, un constat s’impose : le Québec a besoin de tous ses jeunes, et l’éducation constitue la voie privilégiée vers un avenir meilleur. Agir tôt, c’est la clé du succès. J’en étais déjà convaincue en 1997, lorsque j’ai créé une politique familiale intégrée pour contribuer au mieux-être des enfants, des femmes et des familles: services de garde éducatifs à la petite enfance à contribution réduite, maternelle à temps plein pour les enfants de 5 ans, régime d’assurance parentale et allocation unifiée pour enfant. Ce fut un immense succès, un succès cité en exemple par l’OCDE." Suite du billet de Pauline Marois et source de la photo.

Aucun commentaire: