dimanche 24 novembre 2013

Déficits des commissions scolaires : un appel au changement, selon Malavoy

"Le fait que la majorité des commissions scolaires soient déficitaires constitue en soi une indication qu'il faut changer leur mode de fonctionnement, suggère la ministre de l'Éducation. En point de presse, Marie Malavoy a défendu la loi qu'elle vient de déposer pour forcer les commissions scolaires à rembourser 100 millions $ aux contribuables en deux ans. La ministre a reconnu que plusieurs des organismes qui gèrent les écoles primaires et secondaires n'atteignent pas l'équilibre budgétaire. «Ça peut venir de plusieurs raisons, a-t-elle commencé par dire. Je ne présume pas pour le moment des causes de ce déficit.» Elle a cependant rappelé que la législation qu'elle défend est accompagnée de la formation d'un comité qui se penchera sur la gouvernance et le financement des commissions scolaires. «Juste de continuer comme on le fait là, et pour la taxation et pour la gestion, cela n'a pas l'air d'être prometteur. «Continuons de porter un regard critique, a expliqué Mme Malavoy. Pour les six prochains mois, on va se pencher sur la question.»" Suite de l'article de Michel Corbeil du Soleil.

Aucun commentaire: