mardi 5 novembre 2013

Pourquoi ne pas proroger les conseils des commissaires ?

"Quand le gouvernement Harper ne veut pas faire face à l'opposition, il proroge tout simplement le Parlement. On ferme la shop et plus de problème avec les députés adverses et les journalistes! C'est un peu ce à quoi doivent rêver certains décideurs de la commission scolaire Val-des-Cerfs, si on se base sur ce texte paru dans le journal La Voix de l'Est et que je reproduis intégralement ici. Chose certaine, il y a quelque chose de malsain chez les Cervidés." Suite du billet du professeur masqué.

Aucun commentaire: