mardi 19 novembre 2013

Un enfant sur quatre a un retard de développement en maternelle au Québec

"Plus d'un enfant sur quatre qui fréquente la maternelle est considéré comme vulnérable dans au moins un des cinq domaines de développement, révèle une nouvelle étude. Selon l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM), près de 13% des enfants du préscolaire sont vulnérables dans un seul domaine de développement, alors que 6% le sont dans deux domaines et un autre 6% dans au moins trois domaines. Les cinq domaines qui ont fait l'objet de cette étude sont la santé physique et le bien-être; les compétences sociales; la maturité affective; le développement cognitif et langagier ainsi que les habiletés de communication et connaissances générales. Certaines des conclusions de cette recherche menée par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) concordent de façon très nette avec les constats d'enquêtes réalisées antérieurement sur la question du développement de la petite enfance. «La plupart des résultats sont des choses tout à fait attendues, par exemple que les garçons sont généralement un peu plus vulnérables que les filles», explique Micha Simard, chargée de projet pour l'ISQ. Le clivage entre les garçons et les filles se confirme effectivement une fois de plus, si l'on en croit les résultats de l'EQDEM : 33% des garçons affichent une vulnérabilité dans au moins un domaine de développement comparativement à 18% chez les filles. Et sans grande surprise, la vulnérabilité des enfants sur le plan développemental est largement tributaire de facteurs sociodémographiques et contextuels, dont l'indice de défavorisation et l'expérience préscolaire" Suite de la nouvelle de Radio-Canada.

Aucun commentaire: