lundi 2 décembre 2013

Nouveau protecteur de l’élève à la Commission scolaire des Phares

"Le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Phares a procédé à la nomination d’un nouveau protecteur de l’élève, en Madame Adrienne N’gue. Elle sera en poste pour les trois prochaines années, remplaçant M. Maurice Vinet, qui avait été nommé protecteur de l’élève en avril 2010. M. Vinet jouera désormais le rôle de substitut au protecteur de l’élève." Le protecteur de l’élève intervient rarement au début du traitement d’une plainte. Les premières étapes consistent à communiquer avec l’enseignant ou l’intervenant concerné, afin de discuter de la situation dans le but de régler le problème, puis avec la direction de l’école, si nécessaire. Si aucune solution satisfaisante n’est trouvée, on peut alors s’adresser au responsable de l’examen des plaintes à la Commission scolaire. Si, à cette étape, le plaignant considère qu’il n’a pas reçu satisfaction, il peut alors s’adresser au protecteur de l’élève. Le protecteur de l’élève relève directement du conseil des commissaires et agit comme intermédiaire impartial et accessible. Il a pour mandat de faire enquête et de faire des recommandations au conseil des commissaires." Suite de l'article de Réal-Jean Couture de l'Avantage.

Aucun commentaire: