mercredi 15 janvier 2014

Décrochage : faudra-t-il revenir à l’enseignement magistral?

"En table ronde franco-québécoise sur le décrochage scolaire, deux pédagogies se rencontrent. À propos d’«éducation prioritaire» et d’«enseignement explicite». Même si les points communs sont nombreux, la réalité du décrochage scolaire n’est pas la même en France et au Québec. C’est ce qu’ont vite découvert Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM, et Bertrand Vittecoq, inspecteur pédagogique de l’Académie de Rouen en charge de l’«éducation prioritaire» en milieu défavorisé. Tous deux ont assisté, le 27 novembre dernier, aux assises interacadémiques de l’éducation prioritaire ayant réuni les académies de Rouen, d’Amiens et de Paris. Tenues exceptionnellement la veille de l’ouverture, à l’Université de Rouen, d’un grand colloque franco-québécois sur les «meilleures pratiques pour soutenir la persévérance scolaire», ces assises visaient à faire le point sur la lutte contre le décrochage." Suite de l'article de Christian Rioux du Devoir.

Aucun commentaire: