mercredi 15 janvier 2014

Déficit d’attention : gare aux faux diagnostics

"Dans un article du Soleil sont rapportés les propos du neuropsychologue Benoît Hammarrenger qui s’inquiète des conséquences possiblement dramatiques pour les enfants qui se font trop souvent prescrire du Ritalin alors qu’ils ne sont pas atteints d’un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)." Suite du billet de Brigitte Lévesque du RIRE-CTREQ.

Aucun commentaire: