jeudi 30 janvier 2014

Dérive vers l’anglais à l’UdeM ?

"Des étudiants dénoncent l’anglicisation galopante à l’Université de Montréal et le laxisme dans l’application de la Politique linguistique qui consacre pourtant la prédominance du français. Selon eux, les règles encadrant la langue d’enseignement, la diffusion du matériel pédagogique et la remise des travaux sont trop librement interprétées par les professeurs.«Au début de mon baccalauréat, dans un de mes cours, une de mes profs avait dit que le travail qu’on devait faire pouvait être remis en anglais ou en français, au choix», raconte Vincent Blais-Fortin, étudiant à l’Université de Montréal, qui signe une lettre déplorant ce «laisser-aller» dans le mensuel étudiant Le Pigeon dissident, reprise dans notre page éditoriale. « Depuis le début, j’ai l’impression que c’est laissé au libre arbitre de l’enseignant d’appliquer ou non la politique linguistique»." Suite de L'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

Aucun commentaire: