mercredi 29 janvier 2014

La cour de récréation : les futurs enseignantes et enseignants font preuve d’audace et d’imagination !

Dans le cadre du cours Organisation de l’éducation au Québec offert par le professeur Jean Bernatchez à l’automne 2013, les nouveaux étudiants et étudiantes du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire (BEPEP) ont imaginé la cour de récréation idéale. Une équipe dans chacun des deux groupes-cours a récolté la palme du meilleur travail et une bourse de 1000$. La cour de récréation est un territoire à l’interface de l’école et de la communauté, un lieu marqué par la culture des jeunes. Au nombre des défis que se donnent les écoles primaires figure celui de rendre la cour de récréation plus sécuritaire et plus active. Dans leur travail de session, les étudiants et étudiantes devaient d’abord dresser la monographie d’une école primaire en considérant les cinq dimensions suivantes: les finalités de l’école, ses activités, ses acteurs, ses environnements et son évolution dans le temps. Du coup, ils se familiarisaient avec la réalité complexe d’une institution/organisation comme l’école et avec l’approche théorique de la systémique sociale. Ils devaient ensuite analyser les documents de planification stratégique de l’école, de la commission scolaire et du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport afin d’y repérer les forces et les défis de cette école. Les étudiants et étudiantes s’initiaient ainsi à la technique de l’analyse de contenu et aux principes et modalités de la nouvelle gestion scolaire qui repose sur la planification stratégique, la contractualisation et la gestion par résultats. Enfin, ils devaient imaginer une cour de récréation transformée en fonction des défis spécifiques de l’école, sur les plans de l’organisation, de la mobilisation, de l’aménagement et de l’animation. Les équipes ont produit un travail écrit et présenté oralement ce travail à leurs collègues. «Les étudiants et étudiantes ont fait preuve d’audace et d’imagination, ce qui est très encourageant pour l’avenir, considérant que ce sont eux les enseignantes et enseignants de demain» précise le professeur Bernatchez, très fier de ses étudiantes et étudiants. Les travaux des deux équipes lauréates seront présentés dans le numéro de juin 2014 de la revue professionnelle Le point sur le monde de l’éducation qui s’adresse aux acteurs scolaires de l’ensemble du Québec. Sur la photo, les lauréates des bourses d’initiation à la recherche: (de gauche à droite) Marie-Christine L’Arrivée, Monika Hofer, Élaine Roy et Marie-Ève Corbin.

Aucun commentaire: