mercredi 29 janvier 2014

La réussite scolaire des enfants n'est pas influencée par le type d'union des parents

"Une étude récente réalisée par des chercheurs de l'Université de Montréal révèle que la performance scolaire des enfants dont les parents vivent en union libre n'est pas différente de la performance des enfants de parents mariés. Par contre, les résultats montrent que dans certains cas, la rupture de la relation conjugale des parents a un impact négatif sur le rendement scolaire de leurs enfants. Pour réaliser cette étude, Solène Lardoux et David Pelletier, chercheurs au Département de démographie de l'Université de Montréal, ont analysé un échantillon représentatif de 1347 enfants provenant de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ). Prises de façon brutes, les données révèlent que le profil socio-économique des enfants nés de parents vivant en union libre, en comparaison avec les enfants nés de couples mariés, est défavorable sur le plan du rendement scolaire. Par exemple, la stimulation cognitive dans le milieu familial en union libre semble être moins élevée et le milieu socio-économique et relationnel semble être plus précaire (revenu, santé et fonctionnement familial). Il en va de même pour le niveau d'éducation des parents qui est plus faible et l'âge  des parents qui est plus bas. Cependant, en contrôlant les analyses selon ces différents facteurs, cette étude montre que la vulnérabilité des enfants vis-à-vis un plus faible rendement scolaire n'est pas causée directement par l'état matrimonial de leurs parents (en union libre ou mariés), mais principalement par ces autres déterminants socio-économiques." Suite de l'article de UdeM Nouvelles.

Aucun commentaire: